Ouverture 2012 sur la Seine dans Paris !

16 Mai

Le moment tant attendu est arrivé : l’ouverture 2012 du carnassier.

La Seine est encore très puissante avec une eau très trouble, des conditions qui ne sont pas évidentes. Les températures sur Paris sont encore fraîches. Heureusement, ces derniers jours, la météo est devenue plus clémente. Le climat a une importance capitale dans le comportement des carnassiers. Les sandres et les perches viennent de finir de frayer. Les poissons cherchent alors des eaux peu profondes et chaudes où chasser pour récupérer de la fraie. Ils vont donc préférer des proies faciles à surprendre afin de dépenser le moins d’énergie possible.

LS doté d’une tête plombée / LS au drop-shot

Ces deux montages sont très efficaces en ce moment pour traquer le sandre et la perche en Seine. La tête plombée ou la chevrotine doit gratter le fond. En tenant compte du débit de la Seine et des spots à prospecter, une tête plombée de 7, 10 ou 14 gr fera très bien l’affaire. Concernant la couleur du leurre, préférez les teintes sombres ou la couleur blanche. Le LS sera plus visible dans l’eau trouble. Pour le LS plombé, j’utilise énormément le one-up sawamura en 7cm avec lequel je connais un franc succès et ce pour le brochet, la perche ou encore le sandre. Ce leurre souple émet des vibrations qui attirent la curiosité des carnassiers. La forme de sa queue lui donne une nage très naturelle lorsque la tirée est souple et ample. Le poisson le prendra parfois près de la surface après une tiret verticale. Un autre leurre qui donne de bon résultat aussi est le swing impact fat en 2,8″ de chez Keitech Pour le drop-shop, j’affectionne particulièrement le rockvib de chez Reins de couleur noire en 3″ et le swing impact fat de chez Keitech. Et oui, des leurres de taille relativement petite mais le but n’est pas de prendre un énorme silure comme il y en a tant dans la Seine !

En revanche, faut être honnête, ce type de technique avec l’état de la Seine en ce moment sont un véritable piège à leurres !

Lancez le leurre le long de la berge en amont du courant puis laissez le couler jusqu’au fond – pêcher de l’amont vers l’aval de la rivière permet d’avoir un meilleur contact avec le leurre et le fond. Une fois que le LS est posé au fond, commencez son animation en effectuant deux à trois  tirets de faibles amplitudes, puis laissez le leurre aller au fond à nouveau. Lorsque le leurre arrive à la verticale, continuez à manier puis variez son animation en le remontant quasiment à la surface par des tirets sèches. Cela vous permettra peut être d’identifier quelques perches qui suivent le LS jusqu’à la surface.


one-up-shad-sawamura

one-up-shad-sawamura

Rockvib 3" de chez Reins

Rockvib 3″ de chez Reins

keitech_swing_impact_fat

keitech swing impact_fat

J’ai remarqué qu’en ce moment, il était préférable d’aller pêcher aux environs des 16h. Le soleil, lorsqu’il est là, est encore bien visible et l’eau s’est assez réchauffée pour rendre actifs les carnassiers.

Les amorties

Les carnassiers sont postés dans les amorties qu’offrent les bords de Seine. Le poisson fourrage s’y réfugie du courant ce qui est une aubaine pour les prédateurs. Un banc de poisson blanc est souvent signe de présence de carnassiers. Ce type de poste crée généralement un contre courant. Prospecter le ainsi que la limite entre ce dernier et le courant principal. Comme le courant est moins puissant dans ce genre de spot, on peut le pêcher le leurre en aval, fil tendu, en donnant quelques coups de cannes verticalement. Gardez toujours le contact avec le fond. Lorsque vous sentez un arrêt, patientez quelques secondes puis ferrez !

Sous les berges

Les perches sont aussi planquées sous les berges! Lorsque une proie remonte le courant difficilement en longeant la bordure, une zébrée peut surgir de sa cache pour tenter de s’emparer de sa victime. Prospectez de l’amont vers l’aval. Et une fois que le leurre passe votre limite, laissez toujours le fil tendu au fond en effectuant quelques actions de cannes. Varier les saccades, parfois lentes et longues et d’autres brèves et subtiles. Les perches attaquent souvent à cet instant !

Les péniches

Les spots entre les péniches portent bien leurs fruits aussi en ce moment (pour ne pas dire comme toujours). Grattez le fond, canne tendu, limite à la verticale. Les bancs de poissons blancs « flânent » dans ce genre de coin. Un carnassier ou deux peuvent être postés juste en dessous, près à déclencher son attaque. Je vous l’accorde, l’action de pêche est relativement restreint dû à la multitude de cordes qui relient les péniches, mais y pêcher peut sauver une partie de pêche voire la combler !

perche-seine-drop-shop

perche-seine-drop-shop

Publicités

Chevesnes, chevesnes, chevesnes!

6 Sep

Lundi 5 septembre 2011 – de 7h30 à 10h30 : « Chevesnes, chevesnes, chevesnes! »

Paris bords de Seine / Température 12°C / Très nuageux / Vent moyen – fort / Eau relativement chaude

Encore un billet pour vous tenir au courant des tendances que je constate.

Me voilà reparti sur les bords de Seine à la recherche du chevesne. Ce poisson est très agréable à pêcher car il se pêche à vue (enfin pas uniquement) et est extrêmement. combatif. Je repars donc sous le pont où j’avais aperçu la veille un banc de chevesne en train de moucher. Je débute en top water muni d’un Water Monitor 85. Les chevesnes suivaient mais aucun ne tapait. Je décide alors de monter un crankbait imitation sauterelle, le G-Hope Crank 48F de chez River2Sea. Il faut essayer de les surprendre le plus possible en lançant juste à côté d’eux. Souvent l’attaque survient dès la reprise du leurre. Attendez vous à un gros départ de sa part, émotion garantie! Ne faites pas de pause en ramenant sinon le chevesne délaissera votre leurre immédiatement. Ramenez linéairement assez rapidement.

Un peu plus loin, entre 2 pilonnes, j’ai continué la partie de pêche au crankbait SKT minnow DR de chez Lucky Craft en prospectant vers le large. Soudain, une grosse tape survient, je ferre, le poisson est pris. me fait un gros départ et je pense immédiatement à une grosse perche. Mais je vois un chevesne effectuant un superbe saut hors de l’eau pour tenter de se décrocher! Un chevesne en activité se laissera souvent tenter par un crankbait de petite taille c’est pourquoi il faut jamais délaissez la plein eau! Quelques

J’ai poursuivi en prospectant toujours au même crankbait SKT minnow DR de chez Lucky Craft avec lequel j’ai pris une belle perche puis et j’ai terminé au DD squirrel 67 ablette avec lequel j’ai eu moins de chance en décrochant quelques beaux spécimens de zébrées.

Quelques photos des poissons pris et des leurres utilisés…

Chevesne d'environ 50 cm pris au crankbait G-HOPE CRANK 48F de River2Sea

Chevesne d'environ 50 cm pris au crankbait G-HOPE CRANK 48F de River2Sea

2ème chevesne d'environ 40cm pris au crankbait

2ème chevesne d'environ 40cm pris au crankbait

Belle perche pris au crankbait

Belle perche pris au crankbait

DD squirrel 67 ablette de chez Illex

DD squirrel 67 ablette de chez Illex

G-HOPE CRANK 48F de chez River2Sea

G-HOPE CRANK 48F de chez River2Sea

SKT Mini DR de chez Lucky Craft

SKT Mini DR de chez Lucky Craft

Les perches étaient au rendez-vous!

5 Sep

Lundi 5 septembre 2011 – de 7h30 à 10h30 : « Les perches étaient au rendez-vous! »

Paris bords de Seine / Température 14°C / Ensoleillé – Nuageux / Vent moyen / Eau relativement chaude

Après un dimanche relativement difficile, j’ai tout de même persister aux leurres de surface. En marchant sur le premier pont en arrivant, je repère un très beau chevesne en surface en train de gober. Je me précipité pour arriver le plus vite au bord de l’eau et là, surprise, il y avait un banc de beaux chevesne sous le pont en train à la surface. Je décide de monter mon Water Monitor 85 de chez Illex pour les pêcher à vue. Et soudain, un beau chevesne surgit sur mon leurre. Malheureusement, je ferre un peu trop tôt et pourtant je commençais à le sentir. Il faut toujours attendre de bien sentir le poisson repartir en profondeur avant de ferrer lorsqu’on pêche au leurre de surface. Mais je n’étais pas encore assez frais (20min avant j’étais encore dans mon lit!) c’est pourquoi j’ai un peu précipité le ferrage. Entre temps les perches chassaient les alevins contre la berge. Je lance mon leurre et les perchent suivirent instantanément. Encore loupée! J’ai continué un petit peu sur les chevesne en surface puis au crank bait mais je n’ai eu uniquement des suivis (sensations garanties). J’aurais du tenter à l’insecte mais je les réserve pour demain matin!

J’ai poursuivi la prospection au Water Monitor et j’ai eu le plaisir de prendre 2 belles perches d’environ une trentaine de centimètres. Lorsque vous rencontrez 2 péniches côte à côte, lancez à gauche, du bateau le plus éloigné de la berge. les perches sont très souvent postées sous la 2ème péniche. Même si l’attaque ne survient pas au 1er lancé, insistez quand même plusieurs jetés et vous verrez que vous en prendrez souvent.

J’ai ensuite monté le popper G Splash de chez Lucky Craft, la pépite des poppers. Une perche a gobé le leurre suivi de 2 autres de belles tailles aussi. Elle a attaqué à 1 m de la berge à peine. Alors n’hésitez surtout pas à continuer l’animation jusqu’au bord, elles attaquent souvent à ce moment là. Souvent, parce qu’elles ont suivi pendant quelques mèters et parfois parce qu’elles sont collées à la bordure et surgissent du fond pour attaquer le leurre.

J’ai terminée cette partie de pêche au petit crankbait nageant à environ 1m. J’ai pris 2 perches plus petites que les précédentes. J’ai eu pas mal de décrochés à cause d’attaque approximative de la part des perches.

Bilan de la matinée : 6 belles perches entre 25 et 30 cm.

1ère perche prise au Water Monitor 85 de chez Illex

1ère perche prise au Water Monitor 85 de chez Illex

2ème perche prise au Water Monitor 85 de chez Illex

2ème perche prise au Water Monitor 85 de chez Illex

3ème perche prise au Water Monitor 85 de chez Illex

3ème perche prise au Water Monitor 85 de chez Illex

4ème perche prise au G Splash de chez Lucky Craft

4ème perche prise au G Splash de chez Lucky Craft

Ces jours ci, les perches sont diffciles!

4 Sep

Samedi 3 septembre 2011 – de 17h30 à 20h : « Ces jours ci, les perches sont diffciles! »

Paris bords de Seine / Température 20°C / Nuageux / Vent très léger / Eau relativement chaude

J’ai débuté en top water au Water Monitor 85 de chez Illex comme à mes habitudes chez derniers jours. Hélas, les perches n’étaient pas en activité prés de la surface. J’ai continué à prospecter au Diving Cherry Perch de chez Illex avec lequel j’ai eu de très bons résultats ces dernières semaines. Après quelques minutes, une perche attaque le leurre à son arrivée près de la berge. Je la décroche malheureusement. Mais en insistant bien, j’ai réussi à prendre de belles perches grâce à ce magnifique leurre. Préférez faire évoluer ce crankbait de l’amont vers l’aval. Il nage nettement mieux. Lorsque vous jerkez, le leurre se met sur le flanc ce qui rend totalement dingue les perches.

J’ai terminé en drop shot avec comme leurre souple, le Live Impact de chez Keitech et le Rockvib Saturn de chez Reins avec lequel j’ai eu une très belle tape, peut-être un sandre, que j’ai ratée.

Des pêcheurs m’ont parlé d’un montage leurre dur de surface accompagné, en amont, d’un leurre souple monté sur un bas de ligne. (voir photo ci-dessous). Je ne l’ai pas encore testé mais je l’ai vu à l’œuvre et je peux vous affirmer que ça marche! Je l’essayerai dans les prochains jours et je vous tiendrais au courant du résultat.

Montage leurre de surface et leurre souple

Montage leurre de surface et leurre souple. Ne tenez pas compte des leurres utilisés sur l'image.

Quelques photos des leurres que j’ai utilisé ce week-end…

Diving Cheery Mat Tiger de chez Illex, un de mes favoris, surtout en lac

Diving Cheery Mat Tiger de chez Illex, un de mes favoris, surtout en lac

Diving Cherry Perche de chez Illex, succès garantie en Seine

Diving Cherry Perche de chez Illex, succès garantie en Seine

Water Monitor 85 de chez Illex

Water Monitor 85 de chez Illex

Osez les leurres de surface en Seine dans Paris!

4 Sep

Samedi 3 septembre 2011 – de 9h15 à 11h30 : « Osez les leurres de surface en Seine dans Paris! »

Température 19°C / Ensoleillé / Vent très léger / Eau relativement chaude

Avec ces conditions idéales – la météo annonçait 30° pour l’après-midi – je décide de revenir à mes amours, le leurre de surface. En arrivant sur l’eau, j’aperçois immédiatement une belle chasse de perche à une vingtaine de mètres de la pile de pont. Après quelques lancés avec un stickbait de chez Lucky Craft, je ramène ma première perche de la matinée. Cela commence bien! Une belle perche d’environ 30 cm. N’hésitez surtout pas à prospecter la pleine eau en surface et non uniquement vous contentez d’essayer le long de la bordure. Une autre chasse intervient sous le pont qui se solda par la prise d’une autre perche de même taille.

Je continue ma route et je tombe sur 2 beaux chevesnes entre 2 péniches. Je jette immédiatement mon leurre entre les 2, l’un deux se retourne et gobe mon leurre. Enfin un chevesne de belle taille qui m’a d’ailleurs donné du fil à retordre pour le droper sur la berge. Un drop ou plutôt la tirée de mon fil à la main!

Le reste de la matinée se résumera à plusieurs tentatives d’attaque par des bancs de perches. Mais à chaque fois, elles ne tapaient pas le leurre, simplement des remous juste à côté.

Quelques photos…

1ère perche prise au leurre de surface de chez Lucky Craft

1ère perche prise au leurre de surface de chez Lucky Craft

2ème perche prise au leurre de surface de chez Lucky Craft

2ème perche prise au leurre de surface de chez Lucky Craft

Chevesne pris au leurre de surface de chez Lucky Craft

Chevesne pris au leurre de surface de chez Lucky Craft

Rendez les perches agressives!

29 Août

Bonsoir à tous,

Je vais essayer, par le biais de petits articles, de vous dire les patterns à utiliser au cours des prochaines semaines en fonction de ce que j’aurais pu constater. Comme d’habitude, n’hésitez pas à nous faire part de vos expériences. Nous pourrons voir si nous avons eu les mêmes aventures!

Dimanche 28 août 2011 – de 17h à 19h30 : « Rendez les perches agressives! »

Température 20°C / Ensoleillé puis nuageux / Vent très léger / Eau relativement chaude

J’ai débuté comme à mes habitudes au  crankbait. J’avais choisi un modèle vert et jaune qui nage à environ 4 mètres. Et je ne tarde pas à avoir le premier suivi d’une perche. Pour déclencher l’attaque je décide de ramener de manière très saccadée en jerkant sèchement mais de faible amplitude. Le leurre accélère sur une très courte distance puis il s’arrête séchement. Il repart immédiatement comme en fuyant puis il stop, et ainsi de suite… J’ai remarqué que ce genre de nage déclenche souvent l’attaque. En effet, la perche suit toujours le leurre sur une distance plus ou moins longue mais l’attaque se déclenche à un moment donné. Est ce son impatience ou bien son instinct de tueuse ? D’ailleurs ce soir là un pêcheur l’avait lui aussi constaté et me dit : « Les perches suivent mais n’attaquent pas. il faut les rendre agressive ».

Je continue ma prospection en essayant de déclencher les attaques des perches au drop shot monté avec un leurre souple 3″ blanc légèrement transparent de chez Keiteck. J’ai essayé ce pattern la veille et j’ai eu la chance de prendre quelques beaux spécimens! Mais ce soir là, la réussite n’était pas au rendez-vous. Ou tout simplement ce n’était pas le bon ensemble. Et oui il fallait les rendre agressive! Je décide donc de passer en top water, pour prospectez une berge longée d’herbiers, avec un stickbait de chez Illex. Après quelques lancés et une petite dizaine de mètres parcourus, une perche d’environ 40 cm vient attaquer mon leurre en surface. Ne ferrez surtout pas lorsque vous voyez l’attaque. Attendez de sentir le poisson au bout du fil.Vous verrez vous n’aurez presque plus de ratés! Je continue assez rapidement pour rejoindre une magnifique pile de pont. j’aurais d’ailleurs dû continuer au leurre de surface et insister un peu plus. Vous verrez plus tard! J’ai continué aux crankbaits et j’ai sorti environ 6 belles perches.

Puis j’ai rencontré 2 pêcheurs qui longeaient la bordure en utilisant d’un pattern composé d’un petit leurre souple monté en direct, suivi d’un leurre de surface type stickbait en queue de ligne. Il s’avère qu’ils sont sortis 3 perches en à peine 5 minutes et moi rien. Il faut dire que j’observais les attaques en surface. C’est toujours un régal. Toujours est il, que je vais essayer ce pattern très prochainement! Ce sera peut-être mon prochain récit…

Bonne pêche à tous sur notre belle Seine

Vous avez demandé des Perches ? Découvrons l’étang de la Galiotte

23 Août

Découvrons ensemble l’étang de la Galiotte. Tout commence par un message envoyé à un ami : « Une partie de pêche ça te tente ? » J’étais motivé (comme d’habitude) mais je ne savais pas quel lieu prospecter. Après s’être perdu sur la route en allant vers la base de loisir de Cergy (spot que je n’ai toujours pas testé à ce jour) nous découvrons un plan d’eau sur le smartphone non loin de de Poissy : l’étang de la Galiotte.

Pêcher un étang totalement inconnu sur lequel vous ne savez même pas s’il y a du carnassier, est à la fois très excitant et très problématique. En effet, si vous ne savez pas quel carnassier est présent alors quelle technique employer. Pour ma part je commence par chercher la perche au crankbait afin de balayer la zone assez rapidement et au leurre de surface si les conditions le permettent. Ensuite, lorsque j’ai la chance de tomber sur des postes caractéristiques pour brochet, je monte immédiatement un leurre souple monté en texan de type one-up shad ou un stickbait digne de ce nom ou encore une Frog. Tout dépend du type de poste : nénuphars, herbiers, arbre couché, …

J’ai donc commencé par découvrir la zone avec un crankbait de chez Illex. Après quelques minutes de pêche, première prise … une perche d’une vingtaine de centimètres. C’est bon signe, au moins il y a du carnassier. Je continue à faire quelques prises puis je décide de monter un leurre dur de type « lame » (voir photo ci-dessous). C’était la première fois que j’essayais ce type de leurre et depuis j’en parle à tout le monde! Après quelques lancés, l’attaque survient. Encore une perche de la même taille. Après 2 journées de pêche, le bilan tombe : une vingtaines de perche d’une taille respectable pour la majeure partie des prises. Un résultat qui me satisfait entièrement pour un étang que je découvrais.

Décortiquons un peu cet étang

Cet étang est une ancienne carrière. Ce plan d’eau est bordé de maison de pêcheurs sur toute une berge. A droite de cette berge, plusieurs postes sont praticables assez facilement ce qui signifie une pression de pêche d’une certaine intensité. Mais bon, ce n’est pas cet insignifiant détail qui va nous rebouter.

Etang de la Galiotte - Postes à perches

Etang de la Galiotte - Postes à perches

Tout au long de la berge à droite des petites maisonnettes flottantes jusqu’à quelques dizaines de mètres du cercle rouge, il y a une cassure à environ une dizaine de mètres. Les perches attaquent souvent lorsque le leurre passe à ce niveau. Il y a environ 3 ou 4 mètres de profondeur après la cassure.

Le cercle rouge défini une zone profonde d’1 mètre maximum. Lors de ma dernière sortie à cet étang le mois dernier, des énormes bancs de poissons blancs s’oxygénaient en surface souvent effrayant par des carpes je suppose. La seule chasse que j’ai vu sur cette zone a été soldée par la prise d’une perche sur un stickbait geologic écorché par les attaques des « brochets vidourlais »… Mais cela est une autre histoire!

Le premier cercle jaune a donné de très bons résultats au lipless blanc TN 70 de chez Illex et au crankbait de couleur vert et jaune de chez Illex. Le TN 70 est un lipless d’environ 15 grammes ce qui permet de bien pêcher le fond en le maniant en faisant de grandes tirets vers le haut puis de le laisser retomber près du fond tout en gardant contact avec la ligne. Pour la petite anecdote, j’ai accroché mon leurre près du bord qui se trouve à gauche de ce premier cercle. Je ne voulais absolument pas perdre ce leurre. Je décide donc de me déshabiller et de longer la bordure pour tenter de me décrocher. J’ai toujours eu de bonnes surprises lorsque cette situation m’arrive. C’est pourquoi je fais toujours quelques lancés avant de repartir sur la berge. Une fois encore, la tentative a payée. Une belle perche attaque mon lipless à 1m50 de mes jambes barbotant dans l’eau.  Elle a fait un départ d’une rare violence me courbant ma canne casting Stingray de chez Sakura 7-28 g.

Le cercle de gauche a quant à lui mieux fonctionné aux crankbaits et aux lames vibrantes Spin Board 55L de chez Lucky Craft (voir photo ci-dessous). Toute la zone partant de l’arbre mort dans l’eau à droite du cercle est un bon coin à perche. J’ai essayé de déclencher l’attaque d’un brochet au niveau de l’arbre mort mais sans succès. Je ne sais pas s’il y a du brochet dans cet étang mais s’il y en a un, il est là! Aux dires de certains carpistes, il y a des perches, des sandres et des brochets voir même des silures. Pour ma part je peux seulement vous certifier qu’il y a de la perche et en quantité.

Je n’ai hélas pas essayé la technique du drop shot dans cet étang laquelle je suis sûr doit être concluante. Si j’ai l’occasion de la tester sur ce lieu de pêche, j’écrirai un article à ce propos.

Lame vibrante Spin Board de chez Lucky Craft

Lame vibrante Spin Board de chez Lucky Craft

Quelques photos …